Le chien de berger de Podhale est une race ancienne régionale, mais sa carrière en tant que race est assez récente. Les bergers n’ont pas fait attention à l’apparence physique des chiens. Les chiens servaient à garder la maison, la cour et le bétail, ils devaient être fiables et gardiens. Czuvac se traduit par gardien, aide, ce qui signifie travailler de façon autonome, être méfiant envers les étrangers. Ils devaient être fort, mais aussi assez agile et intelligent pour rivaliser avec les loups et les ours. En raison de leur couleur blanche ces chiens étaient adaptés pour se fondre au milieu des moutons.

Ce n’est qu’après la Première Guerre mondiale qu’une scission naquit entre les différents types de chiens blancs des montagnes, ces chiens sont devenus des races différentes.
Pendant la Première Guerre mondiale l’armée elle aussi cherchait des chiens opérationnels et intraitables de ce fait beaucoup de chiens de Podhale étaient annexés à l’armée. Ils travaillaient comme chien messager, éclaireur, porteur de munition, chien de traîneau, chien d’assistance, chien sauveteur et chien d’aveugle.
En 1937 a eu lieu à Zakopane une exposition de ces chiens d’assistance. Des projets ont été élaborés pour créer (configurer) un club indépendant ainsi qu’un standard de la race.
Malheureusement ces projets se sont terminés brusquement avec l’arrivée de la seconde guerre mondiale.
Le chien de Podhale a été considéré comme un soldat et qu’il ait été dans l’armée ou pas, le chien a gravement souffert.
La fin de la guerre a provoqué la fin de cette race (ancienne). Mais le chien de Podhale avait appris à survivre durant des milliers d’années.

Il faudra attendre jusqu’en 1956 pour revoir des chiens de Podhale sur l’exposition de Zakopane. Il y avait 110 chiens, la construction de la race a repris.
Un club de race a été créé, un standard établi, on a commencé la sélection pour l’élevage.
Le Docteur Derezinski a joué un rôle très important dans ce processus, il a défendu les intérêts du chien berger de Podhale et sans son enthousiasme la race ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.

En 1967 le premier standard est accepté par la Fédération Cynologique International (FCI), les chiens s’appellent officiellement Polski Owczarek Podhalanski.

error: Content is protected !!